Philippe, Le Jacquet

Théâtres

Ecole Draconique Rothonoise

L’École Draconique Rothonoise propose de rapprocher la pratique du Jeu de Rôle et la pratique du théâtre.
Pour cela elle crée le Jeu de Rôle Artistique.

Ci-dessous, notre page Facebook :

https://www.facebook.com/Ecole-Draconique-Rothonoise-1965302637035149/

philippe jacquet 

Le « Jeu de Rôle Artistique » !...

De la table de jeu à la scène, il n’y a qu’un pas !…
Un conteur et des comédiens racontent et jouent, devant un public sans cesse surpris, des histoires qui se renouvellent inlassablement !… Le Jeu de Rôle devient Spectacle Vivant !…

Présentation générale

Dans la catégorie des spectacles « vivants », autrement dit qui se déroulent en direct devant du public, on trouve, entre autres, les spectacles de contes et les représentations théâtrales. Je souhaite développer un nouveau type de spectacle vivant : le Jeu de Rôle Artistique.
Il s’agit d’un spectacle où le conteur/metteur en scène tient la place du maître de jeu. Il raconte un début d’histoire au public ainsi qu’à des comédiens protagonistes (qui jouent le rôles des personnages joueurs). Ces derniers vont essayer de gérer au mieux la situation qui leur est présentée. En fonction de leurs décisions, ils seront amenés à rencontrer sur scène des comédiens antagonistes (qui jouent le rôle des personnages non-joueurs). Les scènes seront alors jouées en direct (l’antagoniste agissant suivant les directives du conteur). Toutes les actions ne pouvant pas prendre place sur scène (combat, poursuite, pouvoirs psychiques ou sortilèges magiques…), seront racontées par le conteur. Un jet de 3D10 par confrontation (Réussite/Echec – Durée de la confrontation – Niveau d'implication) permettra au conteur de décrire l’action avec suffisamment de liberté et d’informations sans « plomber » le dynamisme du spectacle.

Voyons tout cela plus en détail

Nous souhaitons donc mettre en scène des parties de jeu de rôle qui se dérouleront devant un public. Il s’agira de prestations de spectacle « vivant » au même titre qu’une représentation théâtrale, à la différence que seul le début est connu. La suite peut être totalement différente à chaque représentation. Le public peut donc voir plusieurs représentations du même spectacle sans jamais vraiment savoir ce qui va se passer.
 Pour ce faire, plusieurs composants sont nécessaires :
- Un conteur/metteur en scène : qui endosse la charge du maître de jeu et qui va raconter, animer, diriger les comédiens antagonistes et questionner les protagonistes sur les agissements de leurs personnages.
- Une troupe de comédiens antagonistes : qui jouent les rôles des personnages « non-joueurs » principaux. Ils sont dirigés par le conteur qui, à chaque scène où ils interviennent, leur indique l’attitude du personnage, ce qu’il peut révéler ou doit garder secret…
- Une troupe de comédiens protagonistes (idéalement quatre) : qui jouent le rôle des « héros » de l’histoire. Ils ne connaissent que leurs personnages respectifs et ce que ces derniers savent. Rien de plus. Ils vont devoir régler une situation problématique et pour cela prendre les décisions qui s’imposent.
- Un espace scénique arrangé de façon particulière :
Coté jardin (le côté gauche de la scène, vu de la salle), en avant scène : le conteur et ses quelques notes sur une table discrète.
Coté cour (le côté droit de la scène, vu de la salle), en avant scène : les comédiens protagonistes assis à une petite table avec feuille de personnage et dés en cas de besoin.
Au centre : un espace suffisamment grand pour accueillir le conteur et/ou les comédiens, voire de rares éléments de décors légers (le moins possible pour favoriser l’imaginaire) qui servira d’espace de jeu théâtral.

Tout au long du spectacle, se succèdent :
- Les phases stratégiques : après chaque phase théâtrale ou contée, le conteur accompagne les comédiens protagonistes dans leurs réflexions, leurs discussions et leurs déductions puis les questionne sur ce qu’ils comptent faire. Suite aux décisions prises, la phase suivante sera théâtrale dans le cas d’une entrevue avec tel ou tel personnage, ou contée s’il s’agit d’une action injouable sur scène (combat, poursuite…).
- Les phases théâtrales : lorsque l’action entreprise par les « héros » peut se jouer sur scène, il s’agit d’une scène appelée « théâtrale » puisque chacun jouera son rôle en temps réel. Une phase théâtrale peut être suivie par une phase stratégique pour faire le point sur ce qui vient d’être appris, ou bien immédiatement suivie par une phase contée si la scène se termine par une action de combat ou tout autre action injouable sur scène.
- Les phases contées : lorsque l’action ne peut prendre place sur la scène (action mouvementée ou violente, phénomènes magiques…), le conteur la raconte au public et aux comédiens protagonistes. Pour ce faire, nous avons besoin d’un système de simulation qui puisse donner au conteur suffisamment d’informations pour qu’il puisse décrire la scène qui se déroule sans que cela « plombe » le spectacle. Ce système est en cours d'élaboration et de test. Nous vous le présenterons ultérieurement.